Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Holesfilles!

Holesfilles!

Mode, Lifestyle, Musique

Les frères & soeurs

Now&Me

Now&Me

Hello ! Comment allez-vous ? Moi bien mais un peu nostalgique ; je viens de revoir une vieille photo de ma sœur et moi quand on était plus jeunes. La nostalgie parce que c’était quand elle était encore chez mes parents et qu’on se disputait encore minimum deux fois par jour ;). Je vais donc vous faire un article parlant des frères et sœurs en vous parlant principalement de ma sœur, qui est un vrai phénomène sur pattes ! Allez, je vous laisse avec la suite et bonne lecture :

Pour la plupart, on a des frères et/ou des sœurs. Si vous n’en avez pas, je vous conseille de ne pas lire cet article car malgré le fait qu’ils soient parfois très chiants nos frères et sœurs, que ferions-nous sans eux ?

Quand j’étais petite, je regardais beaucoup le film « Treize à la douzaine ». J’adorais le fait qu’il y ait plein d’enfants, que jamais ils ne s’ennuyaient avec toute leur grande famille, que quoi qu’il arrive, ils pourront toujours compter les uns sur les autres. Personnellement, j’ai hérité d’une grande sœur avec beaucoup d’années d’écart. Nolwenn qu’elle s’appelle.

Si l’on devait faire un catalogue pour trouver la bonne et vraie relation entre frère et sœur, je pense que les critères seraient les suivants pour réussir la vente :

 

1)    La jalousie :

 

Ahhh la jalousie ! La base !   Ah bah oui sinon il n’y aurait pas autant de dispute et ça serait beaucoup moins drôle ! Il y a deux jalousies bien distinctes l’une de l’autre dans la relation F&S : la jalousie du cadet et la jalousie de l’aîné. Allez, quelques exemples en prenant ma sœur et moi comme exemple :

Premièrement, la jalousie de la petite envers la grande : la petite est jalouse de la grande car elle a plus de droits qu’elle, vu qu’elle est plus vieille, c’est logique ! Mais non, c’est bloqué dans la tête de la cadette ; elle doit avoir les mêmes droits que sa sœur même si elles ont 20 ans d’écart. Que ce soit de prendre un lardon quand maman prépare des pâtes à la carbo ou de partir en vacance sans les parents, juste avec les potes. Ça crée une belle jalousie déjà ;)

Deuxièmement, la jalousie de la grande envers la petite : La grande, étant le premier enfant de la famille, celle qui a rendu son père et sa mère parents pour la première fois a aussi du subir leur première expérience avec un enfant qui est le leur. Alors la grande a du subir beaucoup de fessées (pas la petite, nan ! La loi l’interdisant est passée juste un peu après sa naissance contrairement à sa grande sœur qui les a bien senties sur ses jolies petites fesses), des punitions et des interdictions débiles et j’en passe. Puis les parents ont eu leur deuxième enfant, enfant qui n’a pas eu une seule fessée, qui a eu un téléphone tactile à sa rentrée de 6eme quand sa grande sœur en a une un en première (classe), qui a eu un ordi portable en CM2 quand sa sœur en a eu en terminale. Alors tout ça crée une certaine jalousie de la grande envers la petite ;)

2) Le partage

Très souvent, les sœurs ou les frères (rarement un frère et une sœur)  doivent partager une même chambre. Heureusement, ma sœur et moi, on n’a jamais eu à partager ça, je n’imagine pas le bazar sinon : l’une voulant mettre du nekfeu à fond dans la chambre pendant que l’autre veut mettre de L’hippocampe fou, l’une voulant afficher des photos du festival de Coachella pendant que l’autre veut afficher des photos du festival de Woodstock et j’en passe. Je pense que ça aurait été pire il y a quelques années où l’on avait des goûts totalement différents.

Je sais que ce n’est la faute de personne la plupart du temps, que c’est souvent dû à cause d’un manque de place, mais je trouve ça très bête de faire partager une même chambre à des frères et sœurs. Je pense qu’on a tous besoin de son intimité ce qui est quasiment  impossible quand on partage une chambre.

Outre le fait que l’on n’avait pas à partager une chambre, Nolwenn et moi, on avait à partager pleins d’autres choses. Comme … Bah rien en fait XD on est chanceuse sur ça.

3)Les goûts et les dégoûts

Comme tout être humain avec une vraie personnalité, on a chacun des goûts propres. Cela n’empêche pas de former des relations amicales ou amoureuses avec quelqu’un d’autre. Sauf que ça bloque quelques sujets de conversation quand même, voici quelques exemples :

-       Ma sœur aime Booba et Birdy Nam Nam alors que j’aime Ariana Grande et MZ

-       Ma sœur aime X-men et Orgueil et préjugés alors que j’aime Nerve et The DUFF

-       Ma sœur aime Amélie Nothomb et Balzac alors que j’aime John Green et India Desjardins

Vous remarquez que l’on ne peut pas parler de tout, hein ? Mais bon, j’exagère, hein, on a quand même beaucoup de goûts en commun :

-       On adore le film Lolita malgré moi

-       On adore PNL

-       On adore PLL (pretty little liars pour les incultes)

-       On adore Harry Potter

-       On adore Malcolm

-       On adore U2

 

4)Les disputes

 

Je vous jure, les disputes se sont des choses primordiales dans les relations frères et sœurs. Obligé qu’il y en ait eu minimum 50 dans votre vie avec votre grand(e) ou petit(e) frère/sœur. Moi je me souviens surtout d’une dispute de ma sœur et moi qui date de … Avril dernier, je crois ? A mourir de rire ; c’était un mercredi midi, moi je revenais des cours et elle du travail. Elle travaillait comme surveillante dans un collège dit « très difficile », vous voyez le genre ? Pour je ne sais quelle raison, on se disputa. Un moment où j’haussais la voix, elle me dit en parlant plus fort : « moi aussi je sais gueuler, hein ? Ah ouais … » d’une façon légèrement racaille. Alors moi, tout de suite, je lui dis : «ouais, maintenant que tu travailles avec ces racailles tu parles comme eux, bientôt tu vas me tshiper, t’es pathétique etc… » alors là elle me dit : « je préfère m’exprimer comme eux que comme toi dans ton Ecole de bourges, tu parles avec des manies, tu te fous d’eux mais t’es pas mieux avec tes grands mots etc… ». Franchement, quand je repense à cette dispute, ça me fait trop rire XD

 

5)Les délires/les souvenirs

 

On a tous des délires avec nos frères et sœurs, des petits moments qu’on a partagé, qui restent cultes et qu’on n’oubliera pas. Des photos, des sourires, des disputes, des vacances cloitrées dans la maison de vacances Bretonne (expérience personnelle), des animaux … Le premier délire avec Now’ qui me vient à l’esprit c’est le : «t’as mangé quoi aujourd’hui papa, t’as mangé avec qui aujourd’hui papa ? » avec nos petits mouvements de têtes et nos sourires mesquins à  la fin de la phrase. En fait, dès qu’on s’asseyait à table, on se tournait vers notre père en lui disant ça et c’est la première à l’avoir dit qui avait gagné. Gagner quoi ? Rien XD. Je vous en cite qu’un de nos délires débiles mais on en a pleins.

 

Je vais m’arrêter là pour le catalogue ;). Je pense qu’on se plaint souvent de notre frère ou de notre sœur, mais qu’est-ce qu’on ferait sans eux ? Moi j’ai toujours voulu un grand frère, si un jour on vient me dire que je pourrais avoir un grand frère en échange de ma grande sœur je refuserai. Je ne l’échangerai pour rien au monde.

Nolwenn et moi, on a beaucoup d’années d’écart, cela nous a empêché de nous entendre quand j’étais plus jeune mais aujourd’hui on discute avec fluidité, on s’envoie des photos, on se raconte nos vies. Je ne dirais pas qu’on est amies, mais on est très proches. Je trouve ça dommage que l’on ne l’ait pas été plus tôt, car maintenant elle est partie. Pas très loin, hein, dans un joli petit appart avec son chat et son copain dans le département d’à côté. Mais elle est partie.

Souvent avant, je me disais que j’avais hâte qu’elle parte de la maison, pour récupérer sa chambre, sa salle de bain, pour avoir plus de tranquillité, d’avoir les parents pour moi etc … Mais aujourd’hui, quand je rentre chez moi et qu’elle n’est pas vautrée sur le canapé, quand je vais dans son ancienne chambre qui n’est plus mal décorée, qu’au diner quand j’en ai marre de la conversation de mes parents je ne peux plus me tourner vers elle, quand je mets la table et que je n’ai plus à mettre quatre couverts, je me dis que j’aurais dû plus profiter de sa présence. Aujourd’hui, quand on dit que Nolwenn vient manger à la maison le soir, toute la journée j’ai un grand sourire affiché aux lèvres.

 

Voilà mes enfants, cet article est fini et je vous embrasse très fort !

 

P-S : Now, au fait !! Ce ne sont pas des guêpes dans la maison en Bretagne, c’est des frelons asiatiques. Allez, bon séjour là-bas et gros bisous ;) !

 

Gwenn :)

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article